La Princesse Stéphanie s’est exprimée dans les colonnes de Monaco-Matin à propos d’un sujet qui lui tient à cœur : la protection animale.

Une proposition de loi pour lutter contre la maltraitance des bêtes va être soumise au vote des députés français le 15 novembre. Entre autres, elle devrait interdire les animaux dans les cirques, les cétacés dans les delphinariums et la vente en animalerie.

Qu’en pense la Princesse Stéphanie, connue pour son engagement en faveur des bêtes ? Concernant les animaux dans les cirques, la présidente d’honneur de la Fédération Mondiale de Cirque défend la conservation des traditions. Une position qu’elle réitère dans l’interview donnée à Monaco-Matin

La Princesse donne son avis

 “Beaucoup pensent que les animaux sauvages ont été prélevés dans la nature. Pas du tout, c’est interdit depuis 1950. Ils sont nés dans les cirques, ont été élevés au biberon, sont aimés, choyés. (…) Pourquoi punir ceux qui font bien leur métier et ne savent faire que cela ?” 

Pour elle, les défenseurs des animaux se trompent de combat : “Dans le cirque, on donne du bonheur aux gens, on ne fait de mal à personne, mais on s’acharne sur nous. Alors que la chasse à courre, par exemple, est cruelle pour les cerfs, les chevaux et les chiens.”

La Princesse Stéphane estime toutefois qu’il est urgent d’encadrer la vente des animaux de compagnie. “Un animal, c’est comme un enfant, on doit lui donner une éducation. Et le considérer comme un être vivant.” Et d’enfoncer le clou : “Ce n’est pas un iPhone !