Adhémar Pomme, qu’il soit ordonnateur de pompes funèbres, garde-malade ou souffleur, n’a qu’un seul défaut, il déclenche aussitôt l’hilarité générale due à son faciès chevalin.

Après maintes péripéties, il finit par se faire admettre à l’asile de « monstres » créé par le riche mais disgracieux milliardaire Brunel-Lacaze.

S’étant moqué du physique de ses camarades d’infortune, il en est renvoyé le lendemain même de son admission, et finissant par accepter son involontaire don comique, devient clown dans un cirque itinérant…