Pour avoir un goût de liberté, de nombreux frontaliers salariés, dont beaucoup de Français étaient de sortie à Monaco. En effet, contrairement aux pays voisins, le confinement n’était pas en rigueur en Principauté, ce qui laissait les restaurants ou les centres commerciaux ouverts à tous. Lire l’article.