Joyau du Casino de Monte-Carlo, la Salle Garnier, est un témoin de la démesure et de l’audace qui ont présidé à la construction du Casino de Monte-Carlo.

Dans les années 1870, le Prince Charles III a décidé d’inclure une salle de concerts dans le complexe du Casino. La vie culturelle de la Principauté ne s’était pas encore développée et il souhaitait l’enrichir. Ainsi naîtra l’Opéra de Monte-Carlo. Sa construction a été confiée à l’illustre Charles Garnier, le même Garnier qui donna son nom à l’Opéra de Paris.

Depuis, de nombreux artistes ont contribué à la renommée de la salle, dont Sarah Bernhardt, mais aussi Enrico Caruso. Aujourd’hui encore, nombreuses sont les vedettes internationales qui affectionnent de se produire sur une scène au décor magique. Parmi elles ? Prince, Lionel Richie, Patti Smith, Peter Doherty, Jane Birkin, le légendaire groupe de rock YES, Lana del Rey ou encore Carla Bruni.

Au fil des années, l’Opéra de Monte-Carlo est devenu un lieu où s’épanouissent les avant-gardes culturelles pour se hisser au rang des scènes européennes les plus éminentes. Il perpétue la grande tradition lyrique tout en soutenant la création. C’est dire que l’excellente acoustique de la Salle Garnier permet de proposer au public des spectacles étonnants, à l’image du Monte-Carlo Jazz Festival. Quoi qu’il en soit en décembre 2019, il a été annoncé que la mezzo-soprano italienne Cecilia Bartoli avait été nommée prochaine directrice de l’Opéra de Monte-Carlo. La prise de son poste en 2023 signera le début d’une nouvelle ère puisqu’il s’agira de la première femme à la tête de l’institution monégasque.