Chacun son alibi est un film franco-italien réalisé par Mario Camerini, sorti en 1960.

Trois couples de Romains empruntent le train pour se rendre à Monte-Carlo : Franzetti , joueur impénitent, et son épouse Eleonora ; des artisans-coiffeurs, les Capretti ; deux pauvres citoyens, Quirino et Giovanna Filonzi qui, après avoir retrouvé un toutou, espèrent bien en recevoir une récompense. Or, la maîtresse du chiot en question vient précisément d’être assassinée. La hantise d’être soupçonnés conduit le couple Filonzi à accumuler les mensonges. Au point qu’ils finissent par être accusés du crime. La situation n’est guère meilleure pour les autres : les Capretti constatent que leur valise a abrité le cadavre de la dame, tandis que Franzetti, ayant à nouveau trompé sa femme, émet de faux aveux. Fort heureusement, la police parviendra à les innocenter. Hélas, dans le wagon du retour, un autre meurtre non élucidé les mettra dans l’embarras…