Au-delà d’être une baie naturelle située au pied du Rocher ancestral des Princes de Monaco, le Port Hercule est l’un des rares, sinon le seul port de la Côte d’Azur en eau profonde. Autrefois, il était utilisé comme port commercial par les grecs et les romains. Néanmoins, il avait un inconvénient ; celui d’être mal abrité des vents d’Est. C’est pourquoi dès le début du XXe siècle, deux jetées ont été érigées. Ces dernières ont contribué à assurer une protection meilleure. Toutefois, elle n’était pas totalement efficace.

Plus récemment, sous l’impulsion du Prince Rainier III, des études ont été entreprises (dans les années 70 plus exactement) pour améliorer la protection du plan d’eau. Ainsi devant les deux jetées existantes, une nouvelle digue et une contre jetée ont été disposées. Elles visent à protéger totalement le port des houles de secteur Est. Ces études ont débouché sur la construction au pied du Rocher de Gibraltar, d’un ouvrage colossal de 352 mètres de long et d’un poids de 160 000 tonnes. Sa particularité ? Être semi flottant afin de préserver la faune et la flore marine. De plus, il a été complété par une contre jetée de 145 mètres de long. Aujourd’hui, la nouvelle digue permet l’accueil des bateaux de croisière de grande taille (jusqu’à 300 mètres de long ).