Jean-Christophe Maillot

© Jean-Christophe Maillot

Jean-Christophe Maillot est né dans la ville française de Tours, mais n’y est pas resté longtemps. Il étudie très jeune la danse et le piano au conservatoire de Tours dirigé par Alain Davesne. Il obtient le Prix de Lausanne en 1977.

Engagé par John Neumeier au Ballet de Hambourg, il interprète pendant cinq ans des rôles de premier plan. Sa carrière de danseur prend alors qu’il est victime d’un accident.

Il devient chorégraphe et directeur du Ballet du Grand Théâtre de Tours en 1983. Il fonde, deux ans plus tard, le Festival de danse « Le Chorégraphique ».

Mon père me disait : tu ne t’appartiens qu’à toi-même. Le jour où tu cèdes, tu ne t’appartiens plus totalement. Parce que tu dois alors quelque chose aux autres

Jean-Christophe crée sa première pièce à Monaco, Les Adieux, pour le Ballet de Monte-Carlo en 1986. Il deviendra successivement conseiller artistique puis directeur-chorégraphe en septembre 1993. En juillet 2014, il crée, à l’invitation de Sergeï Filin, La Mégère Apprivoisée pour le ballet du Théâtre Bolchoï. 

Aujourd’hui, le chorégraphe travaille avec le Ballet de Monte-Carlo, surprenant le public local et effectuant des tournées avec ses danseurs dans le monde entier. Il a profondément réorienté le répertoire de la compagnie, traitant à la fois de thèmes classiques et du champ de l’abstraction.

Depuis 1993, Jean-Christophe crée de la magie à Monaco en tant que directeur artistique.

>> LIRE AUSSI : Les Ballets de Monte-Carlo font leur grand retour

  • Chorégraphe
  • 31 août 1960
  • France