La Déesse des sables est un film britannique réalisé par Cliff Owen, sorti en 1968. C’est la suite de La Déesse de feu.

Carol, une jeune femme qui n’a plus aucun souvenir de son passé est troublée par des rêves qui l’assaillent jour et nuit la ramenant dans une cité perdue en plein cœur du désert. Elle semble être poursuivie par une malédiction car tous ceux qui l’approchent subissent un sort funeste. Après avoir tué par accident un routier qui voulait la violer, la jeune femme se retrouve sur la plage de Monte-Carlo. Elle s’introduit clandestinement à bord du yacht d’un homme d’affaires, George. Elle fait aussi la connaissance de sa femme Sheila et de Philip, un médecin. En secret, le sorcier Men-Hari désirant l’immortalité a promis à Killikrates, le souverain de Kuma, la ville des sables de lui ramener la réincarnation d’Ayesha sa bien-aimée. Il envoûte la jeune femme afin qu’elle revienne d’elle-même pour une cérémonie qui lui apportera le pouvoir si convoité. Après avoir provoqué la mort de George, le yacht accoste sur une côté africaine et la jeune femme s’enfuit. Philip, aidé de Harry, le commandant de bord, part à sa recherche.