Un beau jour de 1954, une succession de plans, somptueux, du film d’Hitchcock La Main au collet montrait Grâce Kelly, star hollywoodienne de renom, qui découvrait la principauté de Monaco.

La vision était prémonitoire. La comédienne, installée dans un coupé bleu chromé, surplombait un paysage de rêve où se montraient, aisément identifiables, le palais (sans drapeau), le casino, le port et l’hôtel de Paris. L’année suivante, la blonde la plus chic du cinéma américain, en visite au festival de Cannes, revenait passer une journée sur le Rocher et y rencontrait Son Altesse Sérénissime Rainier III.

Une année plus tard encore, en 1956, miss Grâce Patricia Kelly épousait le prince souverain, et Monaco entrait dans la légende.