» Durant ma carrière de navigateur, j’ai obtenu de la mer quelques aveux sur les lois qui déterminent son rôle parmi les forces du Monde, ou qui propagent la vie jusqu’au fond des abîmes. «  Récit de voyage marin, cet ouvrage initiatique brosse le portrait d’un homme remarquable : Albert Ier de Monaco, amoureux de la mer et de l’Antarctique, découvreur de contrées lointaines, écologiste avant l’heure.

Navigateur passionné, celui qui a été Souverain de la Principauté de Monaco de 1889 à 1922 dénonce, dès le début du XXe siècle : la pêche industrielle et ses filets dérivants, la pollution des terres et des mers, l’exploitation absurde de la nature par l’homme inconscient du mal qu’il se fait à lui-même. La présentation du Prince Albert II de Monaco replace la vie de son trisaïeul dans le contexte de son époque et révèle son exemplaire intégrité. Parti au Spitzberg sur ses traces en juillet 2005, l’actuel Souverain souligne la modernité de cet héritage exceptionnel, et s’en déclare non seulement l’héritier par le sang, mais aussi et surtout par l’esprit.