Petite sœur de la Formule 1, la Formule E (pour électrique) a vu le jour en 2014 . Il s’agit d’un concept unique alliant le sport et le développement durable. Ce rendez-vous est organisé tous les deux ans, en alternance avec le Grand Prix Historique.

L’épreuve compte pour le championnat de Formule E FIA. Elle a eu lieu pour la première fois le 9 mai 2015 sur le circuit de Monaco. Dans la grande majorité des cas, les courses sont organisées sur des circuits urbains temporaires. Le rendez-vous est le tout premier ePrix disputé en Europe, le 9 mai 2015. Il est notamment marqué par un carambolage après le premier virage qui implique sept pilotes. La course est remportée par Sébastien Buemi, qui devient le premier pilote de Formule E à signer deux victoires.

Disputé en alternance avec le Grand Prix historique de Monaco, l’événement disparaît du calendrier en 2016 et est remplacé par le ePrix de Paris. Il refait son apparition en 2017 est a été de nouveau remporté par Sébastien Buemi. Après un an d’absence, le circuit réapparaît en 2019. La quatrième édition aura lieu l’année prochaine, en mai 2021, entre le Grand Prix historique et le Grand Prix de Formule 1.

Le ePrix de Monaco est disputé sur une version raccourcie du circuit de Monaco, longue de 1,765 kilomètres, ce qui en fait le circuit le plus court de la Formule E. Le circuit est amputé de plus de 2 kilomètres par rapport à sa version originale utilisée en Formule 1, car il n’emprunte pas la montée de Mirabeau après le virage de Sainte-Dévote, celle-ci étant jugée trop consommatrice en énergie. Mais grâce aux progrès de la nouvelle génération de monoplaces, l’E-Prix 2021 pourra se disputer sur le même circuit que la F1.