Situé à mi-chemin entre le Palais Princier et la Cathédrale, ce bâtiment construit ne se visite malheureusement pas. Cela dit, sa construction ronde et son éclectique mélange de styles architecturaux vaut le détour.

C’est un établissement fait de tuf marin, pierre grise et poreuse à l’image des remparts de Monaco. Cette pierre englobe de nombreux petits cailloux et parfois des coquilles de mollusques. On trouve également le buste du Souverain Honoré II datant de 1568 figure sur l’une des façades du Palais.

La Direction des Services Judiciaires est le département monégasque de la justice. À l’origine, elle est régie par une Ordonnance du 9 mars 1918, sauf qu’aujourd’hui elle est régie par la Loi n. 1.398 du 24/06/2013 relative à l’administration et à l’organisation judiciaires.

En d’autres termes, elle constitue une administration indépendante du Gouvernement Princier à la tête de laquelle se trouve le Directeur des Services Judiciaires. À l’aube de 2021, ce dernier se nomme M. Robert Gelli. Qu’il s’agisse de lui ou des prochains, leur mission consiste à veiller à la bonne administration de la justice dont ils sont responsables devant le Prince. Ainsi à ce titre, ils disposent, dans le champ de l’administration judiciaire, de compétences comparables à celles dévolues au Ministre d’État pour l’administration générale du pays.