Pendant deux jours, les 14 et 15 septembre, le Prince Albert II s’est rendu en visite privée en Normandie. Entouré d’amis américains et de Michael Kenneth Wittstock, père de son épouse Charlène, le souverain a visité le Mémorial de Caen ainsi que les plages du Débarquement.

Questionné sur les raisons de sa venue, le Prince Albert II répond : « Je connais ces sites mais seulement au moment des cérémonies officielles. J’avais besoin de compléter par une visite plus approfondie de ces lieux exceptionnels. On touche du doigt la réalité de cette bataille terrible mais qui a été aussi un formidable message d’espoir. Et j’ai une certitude, nous ne pouvons pas comprendre le monde contemporain sans connaître l’Histoire. »

Ce séjour a débuté vendredi soir par une visite du Mémorial de Caen. Un musée unique en son genre consacré à l’histoire du XXème siècle, à la Seconde Guerre Mondiale et plus particulièrement au très célèbre Débarquement des alliés, le 6 juin 1944. Stéphane Grimaldi, directeur général du musée, en compagnie de Joël Bruneau, maire de Caen et PDG du Mémorial, ont pu faire découvrir le musée à ces invités de marque.

Dans la journée de samedi, le Prince a été particulièrement touché par la visite des sites américains. Emotion qui s’explique, du fait des origines de sa mère, la Princesse Grace (Grace Kelly). Mais cette période de l’histoire revêt aussi pour le souverain princier un intérêt tout particulier qu’il explique d’ailleurs : « Ma famille maternelle a une histoire particulière avec la Seconde Guerre Mondiale. Ma grand-mère, américaine, était d’origine allemande. Au moment de la déclaration de guerre, mes grands-parents ont craint que ma mère soit interpellée sur ses origines. »

Le souverain a visiblement été très impressionné et touché par ce bond dans de l’histoire du XXème siècle.