Deux mois après la victoire des bleus en coupe du monde contre la Croatie, le sélectionneur de l’équipe de France en personne inaugurait mercredi dernier, un second stade à son nom, dans la ville de Cap d’Ail, après celui de Bayonne, sa ville natale. Le Prince Albert II était présent pour l’occasion.

C’est, accueilli par une haie d’honneur des enfants du club de Cap d’Ail, que Didier Deschamps a donc découvert le nouveau stade éponyme (anciennement stade Marquet). Un public nombreux de près de 500 personnes ainsi qu’une multitude de personnalités, ont pu assister au spectacle du coach champion du monde dévoilant la fameuse plaque à son nom, qui fera de l’enceinte, le stade Didier Deschamps. Une façon pour la ville, de rendre hommage au sélectionneur, qui a d’ailleurs, élu domicile Cap d’Ail depuis 2001.

Le hasard faisant bien les choses, le nouveau Stade Didier Deschamps se trouve situé à une rue de stade Louis II de Monaco. Stade que « DD » aura fréquenté pendant 4 saisons (de 2001 à 2005), lors de ses débuts en tant qu’entraîneur, au sein de L’AS Monaco, qu’il emmènera jusqu’en finale de la Ligue des Champions en 2003. De nombreux dirigeants du club monégasques faisaient d’ailleurs partie des invités.

Entouré du Prince Albert II et de Xavier Beck, Maire de Cap d’Ail, Didier Deschamps n’a pas caché sa joie. « C’est pour moi et ma famille, une énorme fierté et un honneur d’avoir le nom de ma famille associé à ce stade » a déclaré le sélectionneur, accompagné de sa femme Claude et son fils Dylan.

Il a ensuite ajouté : « Le plus important, c’est les plus petits, les footballeurs en herbe. Voir des sourires, des pleurs, de la joie, du bonheur, il n’y a rien de plus beau. C’est pour le football amateur, de jeunes et de masse, que j’ai accepté (de donner son nom au stade ».