Le traditionnel dîner offert aux meilleurs joueurs du casino de Monte-Carlo était présidé par le prince Albert II et la princesse Caroline.

Elégance. C’était le maître-mot du dîner organisé par la Société des bains de mer (SBM) vendredi dernier. Une élégance imposée par la sobriété de la décoration – à dominante noire – de la salle Médecin et incarnée par le prince Albert II et sa sœur, la princesse Caroline de Hanovre. Le souverain, en smoking et noeud papillon noir sur chemise blanche, et sa sœur, en robe longue noire brodée de brillants, ont fait honneur aux 120 meilleurs joueurs du Casino de Monte-Carlo invités par la SBM pour cette soirée exceptionnelle baptisée « Lights of gaming ».

Un dîner en quatre actes

Venus du monde entier, les joueurs ont été accueillis pour un cocktail agrémenté de jeux de lumière magistraux… Plongés quelques instants dans le noir, ils ont ensuite été placés, à la lueur d’une lanterne, à l’une des deux tables parées de miroirs qui composaient le parterre de la salle Médecin. Les parois de la majestueuse pièce se sont alors à nouveau illuminées pour le discours de bienvenue du journaliste Darren Tulett.

Le repas, présidé par le souverain monégasque et sa sœur aînée, s’est déroulé en quatre actes, conçu par l’Atelier LUM sous l’égide du chef maison, Thierry Saez Manzanares. Au programme de ce dîner à thèmes : l’enfance, la peur, le combat et l’amour, évoqués par des intermèdes musicaux et chorégraphiques conçus par le compositeur et chef d’orchestre Thomas Roussel. Un véritable son et lumière en plein cœur de l’établissement très apprécié par les convives. A la fin du dîner, les tables de jeux ont été ouvertes. Dont, bien sûr, la roulette française, le symbole par excellence du casino de Monte-Carlo.