Célébrant l’anniversaire de la Convention Internationale adoptée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies, le 20 novembre 1989, la Journée Internationale des Droits de l’Enfant est l’une des plus importantes manifestations de la Principauté

Organisée chaque année par la Direction de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, la Journée Internationale des Droits de l’Enfant s’attache à sensibiliser les élèves des établissements scolaires monégasques à la situation des enfants du monde qui se voient privés de leur Droits Fondamentaux. Parallèlement à ça, une récolte de fonds est également organisée afin de prêter main forte aux associations humanitaires partenaires dans leur missions de solidarité.

Journée Internationale des Droits de l’Enfant à Monaco, le programme 2018

Pour cette édition 2018, Plusieurs temps forts. Pour commencer, des stands d’animation et d’information, prendront place dès mardi matin dans la galerie commerciale de Carrefour (8h-18) et au Marché de la Condamine (8h-14h) afin de permettre public de s’offrir différents souvenirs portant le logo de la Journée Internationale des enfants.

Pour le second acte, il faudra en revanche se rendre au Théâtre Princesse Grace pour assister à quelques animations thématique dès 19h, puis découvrir le spectacle de danse « Issue » par la Compagnie Eugénie Andrin, à 19h30 (également le mardi 20). Cette création aborde le thème de la liberté, au travers d’un dialogue entre les danseurs et sept portes suspendues qui ouvrent sur une quête semée d’embûches. Ces portes que l’on pousse révèlent peurs, abîme, illusions, mais aussi rêves, espoirs et vérité. ( Adultes : 20 euros – Enfants : 12 euros )

Enfin, en clôture de la manifestation, une conférence-débat animée par Pascal Plisson, réalisateur du film documentaire « Sur le chemin de l’école » se tiendra le jeudi 22 novembre. Il évoquera les inégalités d’accès à l’éducation des enfants du monde, à l’Auditorium du Lycée Technique et Hôtelier de Monaco à 19h30 (Entrée libre).

 Une portion des sommes récoltées sera reversée à l’AMADE (Association Mondiale des Amis De l’Enfance), fondée en 1963 à l’initiative de la Princesse Grace de Monaco et maintenant présidé la Princesse Caroline de Hanovre. Les fonds seront notamment alloués à l’aide aux élèves et aux étudiants en grande difficulté, résidant en Principauté ou dans les communes environnantes.

Les derniers chiffres indiquent que 264 millions d’enfants sont encore contraints de travailler, 120 millions d’enfants vivent encore dans la rue, 121 millions d’enfants ne vont pas à l’école, 9 millions d’enfants meurent de faim avant l’âge de 5 ans et qu’un milliard d’enfants n’ont pas accès à l’eau potable.