Deux organismes et un scientifique ont été récompensés par la Fondation Prince Albert II de Monaco pour leurs actions en faveur de la gestion de l’eau, la mise en place d’actions agricoles durables et leurs apports en matière de développement durable.

Le 11 juin dernier ont été annoncés les lauréats du prix de la Fondation Prince Albert II de Monaco. « Dans ce contexte économique difficile, soutenir la science, la recherche et les solutions innovantes face aux enjeux environnementaux s’avère primordial », a déclaré Olivier Wenden, vice-président de la Fondation.

L’Institut international de gestion de l’eau (IWMI), basé à Colombo au Sri Lanka, a obtenu le prix d’Eau pour son élaboration de solutions scientifiques en soutien à certaines populations les plus pauvres du monde. L’IWMI aide les consommateurs d’eau à s’adapter face aux effets du réchauffement climatique. Il propose également des solutions innovantes aux petits exploitants agricoles afin d’accroitre leur productivité tout en maîtrisant une bonne gestion de l’eau.

Des projets d’agriculture durable

Le Prix Biodiversité a été décerné à Deccan Development Society (DDS). Cet organisme travaille en partenariat avec les femmes et les communautés les plus isolées, pauvres et défavorisées de la région semi-aride de Zaheerabad au sud de l’Inde. Objectif : mettre en place des systèmes agricoles basés sur la biodiversité mais également créer des forêts locales.

Enfin, le Professeur Johan Rockström a obtenu le prix du Changement climatique. Professeur en sciences du Système Terre à l’université de Potsdam et Directeur de l’Institut de Potsdam sur les effets du changement climatique, il est spécialisé dans le sujet du développement durable globaL Membre d’un groupe d’experts sur la Commission Européenne, il intervient également en qualité de conseiller sur les sujets relatifs au développement durable et à l’adaptation au changement climatique. Il participe à de grandes réunions internationales comme le Forum économique mondial ou Réseau de solutions pour le développement durable des Nations unies (SDSN).