L’Association des écrivains sportifs a remis au Souverain le prestigieux prix, créé en 1964 et décerné tous les quatre ans.

Distinction qui « couronne une femme ou un homme dont l’œuvre littéraire ou artistique, l’action sociale ou politique a servi l’esprit olympique », le prix Pierre de Coubertin a été remis au Prince Albert II des mains de Thomas Bauer, président de l’Association des écrivains sportifs, le 28 mars dernier à Paris.

Tony Estanguet, S.A.S. Le Prince Albert II et Thomas Bauer (de gauche à droite) © Association des écrivains sportifs

Le Prince Albert II brandit un carton blanc

« Cette distinction lui a été décernée pour son soutien indéfectible au dialogue et à la paix par le pouvoir du sport, notamment dans le cadre de ses fonctions de parrain de Peace and Sport » a déclaré le Palais Princier. Pour rappel, le Prince Albert II est membre du Comité international olympique et président du Comité olympique monégasque.

LIRE AUSSI : Joël Bouzou (Peace and Sport) : « Le sport est un vecteur pour promouvoir l’égalité des chances »

Le Prince Albert II a profité de cet événement autour du sport pour présenter un carton blanc, dans le cadre de la campagne #WhiteCard, organisée chaque année par Peace and Sport le 6 avril. Une date symbolique puisque le 6 avril 1896 se sont déroulés les premiers Jeux olympiques modernes. Cette date a aussi été décrétée comme la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix.