L’évènement continue sa croissance et s’apprête à accueillir 38 équipes provenant de 20 pays différents.

Le 9ème Energy Boat Challenge est de retour. Du 4 au 9 juillet, la vitrine du yachting de demain compte présenter pas moins de 50 bateaux propulsés aux énergies alternatives.

Organisé par le Yacht Club de Monaco en collaboration avec la Fondation Prince Albert II, le Monaco Energy Boat permet de découvrir les avancées et les solutions développées par l’industrie et les 27 universités présentes.

Alors que les épreuves permettent la mise en pratique de ces nouveautés, le grand public aura aussi l’occasion de découvrir les nouveaux bateaux à travers des expositions et des conférences. Elles seront organisées le jeudi 7 juillet de 9 heures à 16 heures et le 8 juillet de 9 heures à 13 heures. Les sujets de cette édition ? Les opportunités et limites de la transition énergétique dans le yachting et les barrières de l’hydrogène dans le secteur maritime, en particulier ce qui concerne la réglementation portuaire et viabilité économique des projets.

LIRE AUSSI : L’hydrogène vert et la navigation de plaisance : quelles tendances en Principauté ?

1 challenge, 3 classes

Les bateaux du futur s’affronteront dans des duels, des slaloms et des courses selon trois catégories : Solar Class, Energy Class et Open Sea Class.

Chacune a sa spécificité. Par exemple, la première est la catégorie historique où l’énergie solaire est reine.

La deuxième consiste à ce que les équipes conçoivent leur cockpit et trouvent la meilleure solution énergétique verte pour un système à propulsion avec la contrainte d’utiliser une quantité d’énergie prédéterminée.

La dernière catégorie fait s’affronter les bateaux d’industriels déjà sur le marché ou sur le point d’y entrer. Ses épreuves visent à révéler le potentiel et l’autonomie de chaque bateau grâce à des épreuves d’endurance

Les expositions et le challenge se dérouleront sur le quai Louis II en totale gratuité. Pour les intéressés, un job dating est même prévu l’après-midi du 7 juillet.

Plus d’infos