Fondé par le Prince Rainier III en 1954 au retour de l’un de ses voyages en Afrique, le jardin s’étend sur un hectare en plein cœur de la Principauté.

Composé principalement de primates, ce parc s’est enrichi de nombreuses espèces. Au total, on y compte entre 250 et 300 animaux sur un hectare. Cela représente environ 70 espèces. De plus, cinq espèces ont été recueillies lors de la fermeture définitive du Zoo de St-Jean-Cap-Ferrat en 2009.

Aujourd’hui, ce parc demeure l’une des dernières ménageries royales au monde. On y retrouve petits mammifères, hippopotame, reptiles, animaux de ferme et de nombreux oiseaux. Dans une végétation luxuriante et tropicale, évoluent également flamants roses et divers canards, ainsi que deux familles d’Ouistitis et Tamarins.

Accessible de 10 heures à midi puis de quatorze heures à dix-sept heures, le parc est ouvert pendant les vacances scolaires. Cependant les dernières entrées se font 45 min avant l’heure de fermeture du Jardin. À noter qu’aucun animal du parc n’a été acheté. Les animaux proviennent de dons, de cirques, d’animaux abandonnés ou saisis par les douanes. De plus, lorsque les aménagements du parc ne permettent plus d’assurer les meilleures conditions de vie des animaux, ces derniers sont alors échangés ou transférés dans d’autres structures plus adaptées.