L’opérateur monégasque, Monaco Telecom vient de signer un contrat de déploiement de la 5G avec le constructeur Huawei, au siège de cette dernière, à Pékin dans le cadre de la visite du Prince Albert II.

C’est officiel, Monaco sera le premier état couvert par la 5G. L’accord entre la société rachetée par Xavier Niel et le géant chinois, s’est signé en la présence du souverain princier ainsi que du fondateur de Huawei. Il s’inscrit notamment dans la continuité du partenariat initié en 2012 entre les deux entreprises, qui avait d’ailleurs doté la principauté du premier réseau 4G à 1Gbps.

Cependant, si Monaco Telecom annonce un lancement attendu mi-2019 avec l’arrivée des premiers terminaux commerciaux, la principauté devrait expérimenter la 5G dès la fin du mois de Septembre. Une zone pilote sera opérationnelle à l’occasion du Monaco Yacht Show 2018, le salon mondial de la grande plaisance.

Monaco, leader en matière numérique ?

Non des moindres, cet accord témoigne d’une volonté véritable de faire de Monaco un état exemplaire en matière d’économie numérique. Il se veut également un pas de plus vers le projet « Smart City » (initié l’an dernier), ayant pour objectif de positionner le pays comme un acteur clé de l’innovation.

C’est par ailleurs ce que confie Martin Peronnet, Directeur Général de Monaco Telecom. Il déclare que cette collaboration entre Huawei et l’opérateur « vise à dessiner le visage du Monaco numérique de demain. La 5G sera un vecteur clé de la croissance de l’économie numérique et du développement de la smart-city. Ce partenariat sera un facilitateur et un accélérateur pour parvenir à offrir la meilleure qualité de vie au monde à Monaco via le numérique. »  

Une pensée que semble partager Frédéric Genta, délégué interministériel en charge de la transition numérique. Lui aussi présent lors de la signature, il se réjouit de ce partenariat  » « Le lancement de la 5G confirme notre ambition et notre positionnement de précurseur dans le domaine de la connectivité, préalable à la transition numérique. Cela prouve également que la transition numérique de la Principauté et le plan stratégique de Monaco Telecom ne peuvent se faire qu’en collaboration forte. »