L’ancien garde des sceaux de Monaco Philippe Narmino est soupçonné de corruption aux côtés du propriétaire de l’AS Monaco. 

Le Monde du jeudi 8 novembre révèle que Philippe Narmino, l’ancien directeur des services judiciaires de Monaco, a été mis en examen pour trafic d’influence passif et actif et pour corruption passive. M. Narmino, Dmitri Rybolovlev, ainsi que son avocate Maitre Tetiana Bersheda, l’épouse de M. Narmino et son fils, ont également été inculpés pour violation du secret de l’instruction.

L’affaire remonte à une plainte de l’homme d’affaires russe Dmitri Rybolovlev contre Yves Bouvier, un marchand d’art suisse, qu’il accuse d’avoir réalisé des marges considérables sur la vente de 38 œuvres d’art et de l’avoir escroqué d’un milliard d’euros, avec la complicité d’une amie commune, Tania Rappo.

L’avocate de M. Rybolovlev avait remis son téléphone portable à la justice afin de produire un enregistrement de Mme Rappo. Le juge a ainsi eu accès à des SMS qui laissent penser que M. Rybolovlev jouit d’un réseau oeuvrant en sa faveur. Un réseau qui compte des membres de la police de la principauté et le garde des sceaux de Monaco.