Mardi dernier, se tenait à l’auditorium Rainier II, la 6e édition du Monaco Business, le rendez-vous des entreprises monégasques et azuréennes. Le tout premier prix du numérique récompensant une idée novatrice et déposée en matière de technologie a été remis à la startup Surgisafe, soutenue par MonacoTech,  pour le projet Tamanoir.

Evènement B2B annuel de la Principauté, Monaco Business réunit les entrepreneurs afin de leur permettre d’échanger autour de tables rondes et de séances de « speed-networking ». Des conférences-débats sur des thèmes d’actualité tels que la smart nation, la cyber-sécurité, la blockchain, l’aide au développement des entreprises au niveau national et international ou encore les enjeux de la transition numérique pour Monaco, ainsi qu’une intervention de Gilles Tonelli (Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, sur Monaco et l’Europe) étaient également au programme de cette année.
Cette 6e édition se voit, par ailleurs, enrichie de la remise du « Prix du numérique » par Frédéric Genta (Délégué Interministériel en charge de la Transition Numérique pour la Principauté), devant la presse. Décerné pour la première fois, il met à l’honneur une innovation technologique remarquable : la sonde Tamanoir.

Tamanoir, la sonde intelligente qui dépiste les cellules cancéreuses en temps réel

Le tout premier lauréat du Prix est la start-up Surgisafe, pour sa solution e-santé du nom de Tamanoir. Sonde chirurgicale connectée, elle permet de dépister en temps réel des tissus anormaux ou cancéreux lors d’une intervention chirurgicale, ainsi que des fuites de liquides biologique lors de situations médicales critiques. Tout ceci « avec une spécificité et une sensibilité comparables aux méthodes diagnostiques les plus performantes et aux outils d’imagerie les plus coûteux ». Créée par Thierry Desjardins, ce dispositif médical révolutionnaire, à usage unique et à faible coût, améliore les résultats tout en réduisant la morbidité et la mortalité des patients.

En effet, de par son diagnostic en temps réel, l’outil Tamanoir permettrait d’une part au chirurgien une prise de décision rapide. D’autre part, abordable et peu coûteuse, la solution e-santé est donc accessible à toutes les unités chirurgicales, y compris celles des pays émergents. Un point fort non négligeable qui devrait bientôt faire de cette création « un instrument indispensable à toutes les interventions »