Le budget primitif 2019 présente un excédent record. Le gouvernement affiche sa satisfaction et prépare ses arbitrages.

L’excédent du budget primitif 2018 se montait à 2 millions d’euros. Celui de 2019 représente la coquette somme de 3,7 millions d’euros. « Notre objectif est de toujours avoir la possibilité de faire face aux imprévus et d’être capables d’une adaptation permanente », a souligné le ministre d’Etat, Serge Telle, qui a affiché sa satisfaction en conférence de presse.

Place maintenant aux arbitrages pour 2019. Ces derniers prennent en compte les « urgences des uns et les priorités des autres ».  A commencer par le logement, une question âprement débattue avec le Conseil national. Une enveloppe de 100 millions d’euros a été débloquée. Autres priorités : la transition numérique (32,6 millions d’euros alloués), mais aussi le maintien d’une politique de santé et d’éducation, avec une majoration de 50 % des crédits alloués aux bourses d’études. Sans oublier les grands travaux, « dans le respect absolu de la qualité de vie » et la sécurité.

Des recettes en hausse grâce à la TVA et à l’IS

Avec 1 346 millions d’euros, soit une augmentation de 10,6 % par rapport à 2018, les recettes sont évaluées à la hausse.« L’essentiel de cette augmentation des recettes provient de la TVA et de l’impôt sur les sociétés qui croissent respectivement de 88 millions d’euros et de 25 millions d’euros. Ces contributions constituent 80 % de nos recettes. Et, pour la première fois, elles dépassent le milliard d’euros. », s’est réjouit Jean Castellini, conseiller du gouvernement pour l’économie et les finances.

Les dépenses, quant à elles, se chiffrent à 1 342 millions d’euros, en hausse de 10,4% par rapport à l’année dernière. « Il s’agit principalement de dépenses d’investissement, a précisé Jean Castellini. 17% de la hausse concerne les dépenses pour les travaux et 4,6% seulement les coûts de fonctionnement. L’Etat prévoit l’avenir et anticipe les grandes contraintes avec lesquelles il va falloir composer »Les élus monégasques se montreront-ils aussi satisfaits de ce budget primitif lors de son passage devant le Conseil national ? Réponse le mois prochain.