Deux ans après son implantation en Côte d’Azur, la société de traversée maritime Moby Lines, aux navires reconnaissables par ses dessins Looney Tunes, va fermer ses portes pour se tourner exclusivement vers le marché italien.

Le 6 janvier prochain marquera la toute dernière traversée entre Nice et Bastia, via l’un des navires de la compagnie Moby Lines. Cela ne faisait pourtant que deux années que cette compagnie de navigation italienne (créée en 1959 sous le nom de Navarma Lines) était arrivée sur le marché de la traversée touristique de la Côte d’Azur. Cette interruption soudaine serait le souhait de la famille Onorato, fondatrice de la compagnie, malgré le succès de son activité, puisqu’elle avait accumulé plus de 100 000 passagers sur ses traversées en Côte d’Azur en 2018. D’autant que ce marché est très peu concurrentiel. Deux navires avaient été apprêtés à Nice, le Moby Vincent et le Moby Kiss, tous deux construits il y a une quarantaine d’années.

Le marché italien en ligne de mire

Plusieurs raisons expliquent ce retrait : l’âge des navires, justement et quelques difficultés de gestion de la flotte sur le marché français. La famille Onorato va donc se concentrer essentiellement sur le marché italien, avec un doublement des liaisons prévues entre Livourne et Bastia pour la saison 2019. Moby Lines pense également lancer une nouvelle ligne, entre Bastia et Piombino. En attendant la dernière traversée du 6 janvier prochain, Moby Lines va baisser considérablement ses tarifs entre Nice et Bastia. Après son départ, il n’y aura plus qu’un seul opérateur pour assurer cette liaison, Corsica Sardinia Ferries. Avis à celles et ceux qui voudraient faire une traversée à prix défiant toute concurrence !