Gucci : décision de justice aggravée en appel pour l’escroc Ivoirien

Gucci : décision de justice aggravée en appel pour l’escroc Ivoirien

Les faits remontent à cet été ; l’homme, appréhendé pour escroquerie, a fait appel de la décision de justice mais sa condamnation a finalement été alourdie suite à l’audience.

Une boutique de luxe et un client russe victimes

Toute l’affaire s’est déroulée au mois d’août de cette année. Le 15 août, un homme d’origine ivoirienne avise une voiture stationnée devant un palace sur la promenade des Anglais à Nice. Il y dérobe un certain nombre d’achats effectués chez Gucci à Milan quelques jours plus tôt, et les tickets de caisse correspondants. Accompagné de sa conjointe, le voleur se présente dès le lendemain dans la boutique Gucci de Monaco. Ticket de caisse (volé) à l’appui, ils échangent une partie des vêtements et obtiennent en plus un avoir d’un montant de 1 550 euros. Au total, 5 795 euros sont ainsi escroqués à la marque Gucci.

Sanction immédiate… et aggravée

Le 20 août, le tribunal correctionnel de Monaco condamne l’Ivoirien de 31 ans à 8 mois de prison ferme. L’homme clame pourtant son innocence et décide immédiatement de faire appel. L’audience s’est donc déroulée il y a quelques jours. La première condamnation a non seulement été confirmée, mais alourdie. Outre la peine de prison, le coupable devra s’acquitter d’une amende de 2 000 euros. L’appel a en revanche relaxé sa compagne.