L’AS Monaco s’est incliné 2-0 face à Guingamp, dernier du classement, samedi soir à domicile, dans le cadre de la 19e journée de Ligue 1.

L’affiche avait des allures de bataille pour le maintien pour Monaco et Guingamp. Respectivement avant-dernier et lanterne rouge du classement, les deux équipes se sont affrontées avec le même objectif : se hisser de la zone relégable du bas de tableau. Malgré l’avantage du terrain pour monégasques, c’est cependant l’équipe bretonne qui emportera la partie.

Le début de match sera pourtant à l’avantage des hommes de la Principauté, avec une occasion de Moussa Sylla dès la 2e minute, suivie de près par celle de Radamel Falcao cinq minutes plus tard (7′). Le reste de la première période sera néanmoins plus équilibré. Score à la mi-temps 0-0.

La deuxième mi-temps sera celle de l’En Avant Guingamp, qui ouvrira le score à la 68e minute grâce à Marcus Thuram, avant d’aggraver le score via Nolan Roux moins de dix minutes plus tard (75′). L’AS Monaco ne parviendra pas à revenir au score. Score final : 2-0 pour les bretons. Un succès qui leur permet de revenir à deux points de l’AS Monaco au classement.

Une défaite face à Guingamp et un Monaco en crise

Interrogé après le match, Thierry Henry n’a pu cacher sa déception : « On a perdu, c’est dur, on s’était dit qu’on voulait sortir de la zone rouge avant la trêve et ce n’est pas fait ». 

Il ajoutera : « On a fait le premier quart d’heure que je souhaitais mais après deux, trois passes ratées on a perdu la confiance. Ça s’est surtout vu en deuxième période même si le premier but de Guingamp arrive après une occasion pour nous. Je dois analyser cette perte de confiance et le fait que nous soyons un peu moins bien au niveau de l’envie. Les Guingampais ont été plus agressifs en deuxième mi-temps ».

« Cette défaite est vraiment difficile, il faudra revenir et travailler pour trouver des formules et des solutions. Cette trêve peut faire du bien pour l’état d’esprit. Je ne suis pas dans les têtes des joueurs mais après avoir gagné à Amiens et à Caen, on s’était dit qu’on voulait gagner contre Guingamp. Il faut garder la tête droite et haute mais continuer à travailler comme j’avais dit après les victoires. »

Il tentera de positiver cependant : « Le club est soudé mais les résultats ne sont pas là, il reste encore beaucoup de points à prendre, c’est le point positif. Je ne sais pas quand est-ce que le maintien se jouera, j’espère qu’on va faire une bonne série, il faudra se battre à tous les matchs ».

Un « mal profond », des changements urgents, et nécessaires au sein du club

De son côté Vadim Vasilyev, président de l’AS Monaco s’est montré également très touché après cette défaite qui survient au lendemain de la nomination d’un nouvel entraîneur adjoint au sein du club. Il tient un discours alarmiste face à la situation : « La crise est grave c’est une très mauvaise soirée, à l’image de la première partie de la saison. Le mal est profond, j’en suis conscient, la trêve nous permettra de bien analyser les choses » 

« Il faut d’abord récupérer les blessés, puis se renforcer fortement, et enfin composer avec les joueurs qui en ont envie. Si on arrive à accomplir ces trois choses là, nous allons y arriver ».

Sincèrement, jusqu’à ce soir je pensais qu’on n’aurait pas besoin de plus de deux joueurs, mais je me suis trompé » admet le président du club avant d’ajouter : « C’est difficile d’analyser à chaud car je suis touché tout comme les supporter que je tiens à remercier chaleureusement une fois de plus, je comprends leur déception ».

C’est à nous maintenant d’agir, de tirer les bonnes conclusions, de faire avancer ce club, parce que cette situation n’est pas digne de l’AS Monaco. » 

Prochain rendez-vous monégasque : dimanche 6 janvier sur la pelouse de l’AS Canet pour les 32e de finale de la Coupe de France.