Un délégué interministériel en charge du cadre de vie et des relations avec les usagers vient d’être nommé en la personne d’Abert Croesi, personnalité bien connue des Monégasques.

Albert Croesi, surnommé parfois « Monsieur Apolline », s’est vu attribuer de nouvelles fonctions. Serge Telle vient en effet de lui confier la mission d’aider les Monégasques et les résidents dans leurs difficultés quotidiennes liées à leur cadre de vie. Le ministre d’Etat (« Albert Croesi est la voix des solutions (…) tout le monde l’aime »…) ne tarit pas d’éloges sur celui qui a réussi à traiter les complexes dossiers des Jardins d’Apolline et d’Hélios, en particulier en trouvant des solutions de relogement pour les résidents pendant les travaux de rénovation.

De quoi s’agit-il précisément ? Pour Serge Telle, il existe aujourd’hui « un phénomène de frustrations entre l’administration et les administrés. Les gens ont de plus en plus d’exigences individualistes. Il faut prendre cette réalité en compte. Or, notre fonctionnement devient de plus en plus complexe« .

C’est pour prendre en compte ces « frustrations » qu’Albert Croesi devient donc le trait d’union entre la population et les autorités avec le titre de conseiller interministériel en charge du cadre de vie et des relations avec les usagers. Tout en conservant ses fonctions d’administrateur délégué de Monaco Inter Expo. Une nouvelle casquette pour celui qui fut également chargé dans le passé de la question de la priorité nationale au sein de la Chambre monégasque. Connaissant parfaitement l’administration – à laquelle il n’appartient pas -, l’homme a la réputation de répondre présent tous les jours de la semaine, tôt le matin et tard le soir.

A Monaco, chacun en est persuadé. Croesi est the right man at the right place pour fluidifier les relations entre le gouvernement et les administrés.