Un plombier travaillant en Principauté vient d’écoper de 75 euros d’amende et d’une peine de prison de 15 jours avec sursis pour injures raciales. Un comportement pour lequel l’homme s’est excusé tout en se déclarant surpris par sa propre attitude.

Une soirée alcoolisée

Dans la soirée du 30 juillet 2017, l’accusé passe un moment à la Brasserie de Monaco avec un groupe d’amis. L’homme consomme plusieurs verres d’alcool avant de s’endormir sur une banquette du bar. C’est dans ces circonstances qu’intervient un vigile : il réveille le client et le prie d’adopter un comportement adéquat au lieu. Le plombier réagit très mal à cette simple remarque et se met à proférer des insultes racistes envers le vigile noir. Et le client de retomber quelques minutes plus tard dans le sommeil. De nouveau, le vigile demande à l’homme de se relever. Le quinquagénaire insulte de nouveau le responsable de la sécurité. Il mime même un singe tout en proférant ses insultes.

Une attitude bien différente à la barre

Le jour de son procès, le plombier a eu le temps de dégriser, mais n’a aucun souvenir de ce qui s’est passé dans le bar, et encore moins de son comportement insultant. Devant le magistrat, il déclare même être surpris par sa propre réaction le soir des faits. Il s’est d’ailleurs excusé, ce qui n’aura pas suffi toutefois à convaincre les jurés. Lors de l’audience, le président a salué l’attitude du vigile qui n’avait pas envenimé l’affaire mais simplement dénoncé les faits. Quinze jours de prison avec sursis, 75 euros d’amendes et 1000 euros de dommages et intérêts pour la partie public : le jury espère que cette peine évitera toute récidive.