Chaque année, le gouvernement monégasque organise « L’École d’hiver » en association avec Sciences Po et la direction de la Coopération Internationale. Des étudiants de toutes nationalités, qui seront peut-être de futurs acteurs dans leur pays, accumulent des renseignements cruciaux sur les enjeux de l’aide au développement, de la coopération internationale et des principes fondamentaux du droit humanitaire.

C’est au sein des locaux du campus Moyen Orient-Méditerranée de Menton qu’a débuté l’édition 2019 avec pour thème l’enfance vulnérable en Afrique et en zone ANMO (Afrique du Nord et Moyen Orient).

Une première table ronde a déjà réuni de nombreux spécialistes en la matière à l’exemple du co-fondateur de Handicap International Jean-Baptiste Richardier. Avec la préoccupation grandissante de la sécurité alimentaire à travers le monde, les discussions ont permis à de nombreux étudiants de prendre conscience des solutions aux problèmes de santé et de nutrition. Un sujet toujours d’actualité qui a soulevé de nombreux échanges entre les experts et les 130 universitaires présents.

De nouvelles conférences se poursuivent toute la semaine et les étudiants pourront participer à des ateliers à thème pour s’impliquer pleinement. Moment incontournable du partenariat entre le gouvernement princier et l’université Sciences Po, l’École d’hiver voit divers intervenants venir parler de leur travail et débattre sur les priorités internationales de demain.