Bientôt un métro automatique à Monaco ?

Bientôt un métro automatique à Monaco ?

Xavier Garcia, premier secrétaire fédéral du PS maralpin, est en pleine réflexion autour de la question des transports dans la région. Après avoir élaboré un plan vélo, il a cette fois soumis l’idée d’une ligne de métro automatique léger pour désengorger autoroute et ligne TER locale.

Ambitieux projet que celui du Parti Socialiste des Alpes-Maritimes : densifier l’offre de transport autour de Monaco en désengorgeant à la fois le trafic routier et en proposant des facilités aux voyageurs habitant loin des gares TER actuelles. L’homme politique local a donc proposé la construction prochaine d’un métro automatique léger, du type de ceux de la ville de Lille ou de l’OrlyVal, entre La Turbie et Monaco. Un aménagement qui passerait par la construction d’un parking-relais sur place, un modèle qui existe par exemple dans l’agglomération lyonnaise ou à Rennes.

Sortir du train-train

La très minoritaire opposition au Conseil Départemental s’investit ainsi dans une des composantes modernes de la gauche française : l’aménagement du territoire en fonction de perspectives durables. Xavier Garcia se fait donc force de proposition dans ce domaine. D’après ses calculs, un tunnel de 2,5 kilomètres entre Fontvieille et la Turbie coûterait 250 millions d’euros, et pourrait être co-financé par la Principauté, l’état français, la région PACA et l’Union Européenne. Une dynamique à créer, mais qui en attendant, pourrait recevoir le soutien de nombreux automobilistes et usagers du TER Nice-Vintimille qui effectuent leurs trajets quotidiens aux alentours.