Monaco porte sa voix à l’ONU

Monaco porte sa voix à l’ONU

A l’occasion de la 57e session de la Commission du développement social, la Mission Permanente de la Principauté auprès des Nations Unies a témoigné de l’action des dirigeants monégasques. Sur l’emploi, le sport ou la santé, les représentants du Rocher ont expliqué les missions publiques luttant contre les inégalités.

Ce 19 février, la Commission du développement social de l’ONU était réunie à New York. Avec pour thème la lutte contre les inégalité et les obstacles à l’inclusion sociale, cette 57e session a permis d’entendre de nombreux intervenants. Clotilde Ferry, Conseiller à la Mission Permanente de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies, a témoigné des efforts monégasques sur ces points.

Elle a ainsi rappelé l’objectif d’inclusion des personnes handicapées, portées par le Gouvernement et les associations A.M.A.P.E.I. ou Monaco Disease Power. Evoquant la Croix-Rouge monégasque, la représentante a souligné l’engagement de celle-ci pour l’insertion des jeunes. Une mission associative complétée sur le Rocher par la Commission d’insertion des diplômés, qui aide les jeunes à trouver un emploi local. La jeunesse était définitivement au cœur de l’allocution, la jeune femme ayant également cité les rencontres « Monaco Jeunesse et Développement Durable », à titre d’exemple.

Real politique

Le 21 février, la Mission Permanente de Monaco à l’Onu a participé à une autre conférence de la Commission du développement social. Sur le thème du sport comme vecteur d’inclusion sociale, l’organisme a invité le Docteur Steven G. Mandis. Sociologue, professeur à l’Université de Columbia, il est venu présenter son ouvrage The Real Madrid Way.

Son essai décortique le rôle majeur joué par les membres du club de football madrilène, les socios. Outre l’adhésion à une identité footballistique ou culturelle, la Maison Blanche œuvre à une ouverture aux valeurs d’égalité et d’inclusion sociale. L’intellectuel a ainsi rappelé que depuis une vingtaine d’années, les « socios » servent de relais aux nombreux programmes liant sport et éducation que défend la Fondation du club. L’intervention aura permis à la Commission d’enrichir une session de travail constructive et ouverte aux différents points de vue.