Le président du Conseil national Stéphane Valeri a annoncé que la qualité de vie était une priorité pour la majorité lors d’une rencontre avec la Jeune chambre économique de Monaco (JCEM).

La qualité de vie est un sujet de plus en plus souvent évoqué à Monaco. L’attractivité grandissante de la principauté impose en effet de garantir des équilibres en matière de logement, de vie quotidienne ou d’animation et d’aménagement du pays. Et ce n’est pas toujours chose aisée. Le sujet était justement sur la table de la rencontre entre des entrepreneurs de la Jeune chambre économique de Monaco (JCEM) et le président du Conseil national, Stéphane Valeri, le 18 juin.

Un groupe de travail au sein de la majorité

Ce dernier a reconnu que le développement économique de la principauté se faisait parfois au détriment de la qualité de vie. Un groupe de travail s’est donc formé au sein de la majorité Priorité Monaco au Conseil national, afin d’avancer des idées pour rééquilibrer ces deux priorités et formuler des propositions au gouvernement.

Les chantiers monégasques – il y en a actuellement 30 en cours – sont notamment au centre des critiques. Le manque de parkings se fait également cruellement sentir et gêne la mobilité en centre-ville. Pour l’occasion, Stéphane Valeri a annoncé qu’il se battait pour la mise en place de la gratuité des bus pour les résidents de Monaco et des communes limitrophes. Un sujet qui ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement. Mais les idées du groupe de travail du Conseil national sont nombreuses concernant le tri des déchets, le télétravail, les véhicules électriques… Les prochains débats entre le gouvernement et le Conseil national devraient ainsi porter en grande partie sur cette question qui ne doit pas demeurer la grande oubliée du développement exceptionnelle de la principauté.