La SBM enfin dans le vert

Les chiffres du dernier exercice de la SociĂ©tĂ© des Bains de Mer (SBM), clos fin mars, ont Ă©tĂ© rendus public. Après sept annĂ©es difficiles, l’institution monĂ©gasque voit ses efforts de restructuration rĂ©compensĂ©s.

Premier employeur de Monaco, la Société des Bains de Mer (SBM) affiche un déficit récurrent depuis au moins sept ans.  Après une année 2017-2018 déjà marquée par une nette amélioration, les chiffres rendus publics cette semaine étaient donc attendus avec impatience, notamment par le gouvernement puisque l’institution appartient pour 64% à l’Etat monégasque.

526,5 millions de chiffre d’affaires

Comme prévu, la réouverture totale de l’hôtel de Paris et l’inauguration du One Monte-Carlo sur le dernier trimestre de l’exercice, tirent les résultats du groupe avec une hausse de 8% dans le secteur hôtelier (253,7 millions d’euros) et de 27% dans le secteur locatif (51,9 millions d’euros) par rapport à l’exercice précédant. Comme prévu également, la reprise en main du secteur des jeux par Pascal Camia, arrivé en 2015, porte ses fruits. Après plusieurs années de baisse préoccupante, la part des jeux est remontée de 11%, avec un chiffre d’affaires s’établissant à 222,7 millions d’euros.

RĂ©sultat, la SBM fait Ă©tat d’un chiffre d’affaires consolidĂ© de 526,5 millions d’euros pour l’exercice 2018-2019, clos fin mars, avec un rĂ©sultat net s’établissant Ă  + 2,6 millions d’euros. Soit une hausse de 11% par rapport au dernier exercice oĂą elle avait inscrit une perte nette de 14,6 millions d’euros. Le rĂ©sultat opĂ©rationnel passe quant Ă  lui de -27,1 Ă  -9,6 millions d’une annĂ©e sur l’autre.

Et cette trajectoire haussière devrait se confirmer. Depuis le 1er avril et le début de l’exercice 2019-2020, la SBM note en effet une activité supérieure par rapport à l’an passé. De bon augure pour l’institution monégasque qui pourrait définitivement sortir du rouge.