Le 19 septembre, Laurent Stefanini a remis au Prince Albert ses lettres de créances. Nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Française à Monaco le 6 août dernier, cet énarque de 59 ans a déjà derrière lui une carrière prestigieuse.

 

Hier matin, au Palais Princier, le nouvel ambassadeur de France à Monaco a remis ses lettres de créances au Prince Albert. De ce fait, Laurent Stefanini se voit donc officiellement accrédité en tant qu’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République française par la Principauté. Âgé de 59 ans, Laurent Stefanini prend la succession de Marine de Carné-Trécesson qui a occupé cette fonction durant 4 ans, et qui a officialisé son départ lors d’une réception la semaine dernière. Et ce titre qui semble taillé sur mesure pour le nouvel ambassadeur de France. Diplômé de l’Institut d’études Politiques de Paris et énarque, il a occupé le poste de Ministre Conseiller de l’Ambassade de France au Vatican au début des années 2000 et était, jusqu’au mois d’août de cette année, Ambassadeur représentant permanent de la France auprès de l’UNESCO depuis 2016.

Ambassadeur, enseignant et auteur

Laurent Stefanini a également tenu un rôle dont l’enjeu est une problématique chère à Monaco et à son Souverain, puisqu’il a été en charge de l’environnement et haut fonctionnaire pour le développement durable au Ministère des Affaires Étrangères. Un poste qui l’a particulièrement impliqué dans l’organisation de la COP 21 qui s’est tenue à Paris en 2015 et à laquelle avait par ailleurs participé la Principauté. Outre des fonctions prestigieuses et un parcours international, Laurent Stefanini a enseigné de nombreuses années, notamment à Sciences-Po Paris et à l’Institut international d’administration publique. Il est aussi l’auteur et le directeur d’un ouvrage collectif intitulé À la table des diplomates. L’expérience monégasque est donc un chapitre de plus à cette vie diplomatique.