La réussite n’a pas été totalement au rendez-vous pour Charles Leclerc, hier, sur la piste de Sotchi, en Russie. Parti en pole position, le pilote Ferrari a dû se contenter de la troisième place derrière Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. La stratégie de son écurie n’a pas été une franche réussite…

 

« Je ferai toujours confiance à l’équipe, mais la tactique qu’on avait prévue avant le départ était que je donne l’aspiration à Seb (Vettel) pour qu’on soit premier et deuxième au bout de la ligne droite. C’est ce qui s’est passé. Ensuite, je ne sais pas… » À la sortie de cette course finalement remportée par Mercedes (doublé des deux pilotes), Charles Leclerc n’avait pas totalement digéré son départ raté et une stratégie d’équipe pas vraiment efficiente. Dépassé par Sebastian Vettel sur la première ligne droite – visiblement, une tactique volontaire –, le pilote monégasque avait réussi à reprendre la tête de la course après un premier arrêt. Mais une panne mécanique provoquant la Virtual Safety Car a changé la donne.

 

Il dépasse Verstappen de 3 points

 

Au final, Leclerc ne s’en tire pas trop mal car les Mercedes, pas vraiment en réussite jusqu’alors, ont retrouvé du rythme dans les derniers tours. Le beau cadeau de consolation se trouve au classement général. Avec 215 points, le Monégasque a pris seul la troisième place aux dépens de Max Verstappen (212 points). À cinq courses de la fin de saison, cela donne de la force au pilote qui reste sur quatre podiums d’affilée.

 

Prochain Grand Prix au Japon, le 13 octobre