Lundi 6 janvier à 18h30, au Théâtre des Variétés, ne manquez pas la toute première conférence de l’année consacrée par l’Association Monégasque pour la Connaissance des Arts, intitulée Pour la Défense et l’illustration d’un patrimoine culturel en péril : l’exemple de Mossoul.

Le premier lundi de chaque mois, l’Association Monégasque pour la Connaissance des Arts ou AMCA, propose aux Monégasques une passionnante conférence culturelle au Théâtre des Variétés. La première de l’année 2020 se tiendra ce lundi 6 janvier à 18h30 et reviendra sur la protection du patrimoine culturel, en prenant le triste exemple de la ville de Mossoul en Irak. Le chef-lieu de la province de Ninive a en effet été en grande partie détruite lors de bombardements par les armées irakiennes pour la récupérer aux mains de l’Etat islamique. Une ville chargée d’histoire depuis l’empire assyrien dont elle était la capitale, ayant connu un âge d’or sans précédent durant le 8e siècle avant Jésus-Christ et détenant depuis de grands trésors du patrimoine de l’humanité.

Des monuments réduits en cendres

Parmi eux, la grande mosquée d’al-Nuri datant du 12e siècle de notre ère, connue pour son minaret incliné et détruite par l’Etat islamique ou encore le monastère Saint-Elie bâti entre 582 et 590 qui a été démoli en 2014 et dont ses précieux manuscrits ont été volés. Sans oublier l’église Notre-Dame de l’Heure achevée en 1870 et également pulvérisée par l’Etat islamique. Des monuments que l’on ne reverra jamais plus et qui poussent à la réflexion sur la possibilité de préserver son patrimoine architectural, pour éviter qu’une telle situation catastrophique puisse se reproduire. La conférence sera animée par Mounir Bouchenaki, ancien sous-directeur général pour la culture à l’UNESCO. Elle s’annonce des plus passionnantes. Réservations en écrivant à amca.conferences@gmail.com.