C’était l’heure des répétitions ce week-end pour les commissaires de courses du Rallye Automobile de Monte-Carlo. Au programme, des révisions théoriques mais aussi pratiques grâce à la mise en place d’un « vrai faux » circuit où les connaissances des bénévoles ont été mises à l’épreuve.

 

C’est un rallye d’un genre un peu particulier qui s’est lancé hier au chapiteau de Fontvieille. Et la performance à laquelle on prêtait attention n’était pas celle des coureurs mais celle des commissaires de courses. En effet, à quelques semaines du Rallye Automobile de Monte-Carlo 2019, tout le monde reprend le chemin de l’entraînement, les commissaires inclus. Ces bénévoles qui veillent au grain au moment de la compétition participaient en effet à un stage de formation et de remise à niveau. Et les organisateurs n’ont pas fait les choses à moitié puisqu’ils ont imaginé une mise en situation plus vraie que nature.

170 commissaires des courses bénévoles

Le but étant de mettre la théorie en pratique, un véritable parcours au départ du quartier de Fontvieille a été mis en place pour permettre aux commissaires de tester leurs connaissances. Ce sont donc 15 voitures qui ont sillonné le circuit de cette course factice en suivant différents scénarios et même des « incidents » pour mettre à l’épreuve ceux qui seront chargés du déroulement sans accrocs de la vraie course qui elle, se déroulera du 20 au 26 janvier. Au total, 170 bénévoles seront présents lors de cette 88ème édition.