À partir du mois d’avril 2020, la ligne 4 de la CAM devrait être gratuite pour les usagers. Un test qui durera 6 mois, le temps d’étudier l’intérêt de cette opération. Une mesure réclamée par les élus du Conseil National qui regrettent néanmoins que le test ne soit pas étendu à l’ensemble du réseau.

 

Le dispositif a été mis en place dans plusieurs pays, dont certaines villes de France, et il était réclamé par les élus du Conseil National : la gratuité des bus. L’annonce faite lundi par la Ministre d’État en charge des transports n’est pas tout à fait celle qu’ils attendaient, mais elle devrait pourtant être un premier indicateur de la faisabilité de cette opération à long terme. La ligne 4 de la CAM sera en effet gratuite pour 6 mois à partir du mois d’avril 2020. Un test qui a pour but d’inciter les habitants et travailleurs de la Principauté à emprunter plus souvent les transports au commun et laisser leur véhicule au garage. La ligne 4 a été choisie du fait de son itinéraire jugé suffisamment étendu et représentatif pour juger des résultats.

Le modèle luxembourgeois à l’étude par une délégation monégasque

Si le Conseil National juge que cette mesure – test ne va pas assez loin, c’est parce qu’il souhaitait que celle-ci soit appliquée à l’ensemble du réseau de bus. Une façon plus efficace, selon les élus, de rendre compte de l’intérêt de la mise en place de la gratuité, notamment au niveau du temps pour les usagers puisque les bus passeraient moins de temps arrêtés à chaque station. Malgré ces désaccords et de possibles ajustements à venir, le projet est en cours d’étude et une délégation monégasque devrait prochainement se rendre au Luxembourg, où les lignes de bus sont gratuites, afin d’étudier le fonctionnement du réseau.