Le microscope de dernière génération dit « holotomographique » a été acquis par le Centre scientifique de Monaco pour une somme de 24 000 euros . Avec cet outil perfectionné, les chercheurs testeront la capacité de prolifération des cellules cancéreuses et les font interagir avec des médicaments.

 

Ce nouvel outil a été financé par les fondations Flavien et Savchuk. Chaque année, la fondation Flavien, qui lève des fonds pour lutter contre les cancers pédiatriques, injecte 100 000 euros dans les caisses du Centre scientifique de Monaco pour aider la recherche.

 

Gain de productivité

 

Le microscope est capable d’étudier individuellement les cellules, de connaître leur vitesse de déplacement, leur trajectoire. « Notre approche est de la recherche fondamentale. On est assez loin de l’application au patient. Mais ce gain de productivité et d’informations nous permet d’aller plus vite sur la recherche », explique Vincent Picco, chercheur. Son équipe travaille surtout sur les cancers pédiatriques du cerveau.

 

Le Centre Scientifique de Monaco est un établissement public fondé par le Prince Rainier III en 1960, afin de doter la Principauté de Monaco des moyens de mener des activités de recherche scientifique.
Parmi ses missions figurent notamment le développement des connaissances dans tous les domaines de la Science et tout particulièrement ceux liés à la tradition scientifique instaurée par les Princes de Monaco et la diffusion de l’information et de la culture scientifique et technique,

Depuis 2009, le CSM s’est ouvert à la recherche dans le domaine Biomédical.