Au terme de plusieurs semaines difficiles, le Monégasque a réussi à décrocher la troisième place du podium du GP de Grande-Bretagne, le 2 août à Silverstone.

Soulagement pour les tifosi. Après les derniers résultats décevants de Ferrari et malgré une monoplace aux performances toujours limitées, la marque au cheval cabré a réussi à remporter des points au classement constructeur. Charles Leclerc a raflé la troisième place tandis que Sebastian Vettel est arrivé 10ème.

Une fin de course agitée

Avec les deux Mercedes et la Red Bull de Max Verstappen en tête, le podium semblait peu probable pour Charles Leclerc. Pourtant, le pilote monégasque, alors quatrième, est parvenu à se hisser à la troisième place après la crevaison de Valtteri Bottas, à deux tours de la fin. « Je suis très satisfait de comment j’ai géré les gommes et je suis très heureux de terminer à cette position. Même si le potentiel de la voiture n’est pas là où on le souhaitait. Nous n’avions pas beaucoup d’appui aérodynamique et j’aurais fait quatrième sans Valtteri ce qui était déjà très bien », a-t-il déclaré après la course.

Excepté deux incidents au début de la course, le GP de Grande Bretagne a été largement dominé par les Flèches d’ébène. La fin a cependant été rocambolesque : après Bottas, c’est Carlos Sainz (McLaren) puis Lewis Hamilton (Mercedes) qui ont été victime de crevaison. Un incident qui n’a pas empêché le pilote Britannique de remporter la 87ème victoire de sa carrière, cinq secondes avant Verstappen.

Les pilotes se retrouveront de nouveau sur le circuit de Silverstone le 9 août prochain pour le Grand Prix automobile du 70e anniversaire.