Du 16 au 20 novembre, l’Ambassade de Monaco en Italie et des représentants de la Direction de la Coopération Internationale ont suivi les travaux de la 2e session ordinaire virtuelle du Conseil d’administration du Programme Alimentaire Mondial (PAM).

La session s’est tenue après l’attribution du Prix Nobel de la Paix 2020 au PAM. D’ailleurs, une vidéo d’hommage au personnel a ouvert le rendez-vous, suivie par un message du Secrétaire général des Nations Unies. Ce dernier a salué le travail réalisé par l’ensemble des ressources humaines pour porter assistance à 100 millions de personnes dans les zones les plus dangereuses du monde. Sans oublier, de noter la participation des gouvernements et de tous les partenaires. À cette occasion, Monaco a réitéré l’engagement du Gouvernement Princier en faveur du PAM.

Le Secrétaire général des Nations Unies a relayé son appel à un cessez-le-feu mondial et engagé tous les partenaires à répondre à « l’impératif moral d’éliminer la faim d’ici à 2030 »

Objectif : enrayer la hausse de la faim

L’importance de la collaboration entre les agences onusiennes et les parties prenantes a été soulignée dans cette lutte contre une hausse de la faim. À noter que 690 millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire et qu’un risque touche 270 millions supplémentaires en raison de la Covid-19. De plus, le PAM a approuvé : son Plan de gestion 2021-2023, sa feuille de route sur l’inclusion du handicap ou encore les révisions du Plan stratégique au Burundi (pays bénéficiant du soutien de la Coopération au développement monégasque).