Vendredi 9 octobre, le très symbolique prix Nobel de la paix a été décerné au Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM). Programme auquel participe activement la Principauté de Monaco.

Présentée comme la première organisation humanitaire mondiale de lutte contre la faim, le PAM a, en 2019, aidé 97 millions de personnes dans environ 88 pays. Elle fournit une aide alimentaire dans les situations d’urgence (conflits armés, catastrophes naturelles, conditions climatiques extrêmes…) et contribue à développer et améliorer la nutrition. Le 9 octobre, elle a été récompensée pour « ses efforts de lutte contre la faim, pour sa contribution à l’amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par les conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à empêcher l’utilisation de la faim comme arme de guerre ».

300 000 € versés en mai, face au Covid-19

Il s’agit également du premier partenaire du Gouvernement princier. Depuis 2013, la Principauté a versé près de trois millions d’euros au Programme alimentaire mondial afin de soutenir ses efforts partout dans le monde. Syrie, République Centrafricaine, Mauritanie, Madagascar ou encore Burundi font partie des pays soutenus par Monaco par le biais du PAM.

Face à la pandémie de Covid-19 – qui ne va qu’amplifier le problème de la faim de monde – Monaco a de nouveau apporté son soutien au PAM en mai, avec une contribution de 300 000 € à destination du Burundi, de Madagascar, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Sénégal. Une somme utilisée pour maintenir l’aide alimentaire de l’organisation, mais aussi pour « soutenir les populations vulnérables dans la prévention et la réduction de la propagation du virus ».

Une contribution d'urgence de Monaco a permis aux communautés ciblées par les opérations du PAM au Niger de recevoir des…

Geplaatst door World Food Programme op Donderdag 8 oktober 2020