Depuis sa création en décembre 2012, la Fondation Princesse Charlène de Monaco soutient l’éducation et sauve des vies en prévenant les noyades à travers le monde. Retour sur ces huit ans d’engagement.

Les anniversaires sont toujours l’occasion de faire le point. Une rétrospective qui a été faite par Gareth Wittstock, Secrétaire Général de la Fondation Princesse Charlène dans un entretien accordé à nos confrères de Monaco Info. « Cela a été, une année, très difficile et le challenge a été important pour tous à travers le monde. Ma sœur et moi-même souhaitons remercier tous les membres de la Fondation pour leurs efforts et leur travail. »

En effet, malgré la pandémie, la Fondation a financé 30 projets. Au total, 35 000 enfants et adultes ont bénéficié dans 18 pays des programmes : « Learn to Swim » pour l’apprentissage de la natation, « Water Safety » pour la prévention de la noyade et « Sport & Education » pour se construire autour des valeurs du sport.

Nouvelle mission : limiter la propagation de la Covid-19

Dès le début de la pandémie, la Princesse Charlène s’est engagée dans la lutte contre le virus. C’est pourquoi pendant le confinement, « les bénévoles de la fondation ont distribué 13 000 masques de protection aux résidents de Monaco. »

Même s’il est difficile d’établir des plans pour 2021, Gareth Wittstock assure : « L’objectif sera d’accroître la prévention autour de la noyade, à travers de beaux projets et des événements qui je l’espère pourront avoir lieu. »

Travel Club Monaco