Organisé par le Boston College, la Fondation Prince Albert II et le Centre Scientifique de Monaco, le premier colloque « La santé humaine et l’océan dans un monde en changement » est prévu les 2 et 3 décembre au centre de conférence One Monte-Carlo. L’occasion de tisser davantage les liens entre l’Homme et les océans.

Après un report en raison de la pandémie de Covid-19, la première édition, placée sous le Haut Patronage du Prince Albert II a pu être maintenue. Au programme ? Un état des lieux et des propositions pour lutter efficacement contre la dégradation des océans, soit 70 % de la surface de la planète. Le tout formulé par une trentaine d’intervenants parmi les plus réputés de la planète. De quoi ravir les 700 participants qui ont répondu présent que ce soit en présentiel au One Monte-Carlo ou par visioconférence.

Vers une sensibilisation du grand public

Il est indéniable que le devenir de l’océan a un impact sur la santé de chacun et inversement. D’ailleurs, l’arrêt des activités lors du premier confinement avait montré qu’on pouvait agir pour préserver la planète. C’est pourquoi le programme du rendez-vous sera axé sur trois sessions englobant différents sujets tels que : le réchauffement de l’eau de mer, les phénomènes météorologiques extrêmes ou les effets positifs sur le bien-être provoqués par le contact avec des espaces marins. Ce mercredi 3 décembre, il sera question des effets de la pollution des océans sur la santé humaine. Par le biais de la science et de la subtilité, les participants vont vite comprendre l’urgence de la situation.