Selon un récent rapport de l’Institut monégasque de la statistique et des études économiques (IMSEE), publié le 9 avril dernier, la pandémie de la Covid-19 a eu d’importantes conséquences sur l’emploi du secteur privé, à savoir une baisse de près de 4 % du nombre de salariés.

Alors qu’en décembre 2019, la Principauté comptait 53 091 salariés dans le secteur privé, ce chiffre ne s’élevait plus qu’à 51 008 employés en décembre dernier. Une diminution des effectifs de 3,9% , soit 2083 salariés en moins, pourtant atténuée par la mise en place de mesures de sauvegarde de l’emploi dans le cadre de l’actuelle crise sanitaire, économique et sociale. Les salariés du secteur privé monégasque ont également moins travaillé cette année, un nombre d’heures qui a en effet chuté de 14,4% entre 2019 et 2020 : ce sont en tout près de deux mois d’heures travaillées qui ont été perdues.

La situation des salariés du domaine de l’hébergement et de la restauration reste d’autant plus préoccupante : le nombre d’heures travaillées par les salariés de ce secteur a diminué de 39,5% entre 2019 et 2020, soit près de 6 millions d’heures perdues sur l’année. Quant aux effectifs, ils ont chuté de 11,6%. Ce secteur était pourtant le deuxième employeur de la Principauté avant la pandémie.

Restauration, hôtellerie et transport : des effectifs en chute libre

Le secteur du transport et de l’entreposage note également une diminution de 9,9% de ses salariés actifs. Malgré cette tendance générale à la baisse, le secteur de la construction a vu le nombre de ses salariés augmenter de 5,9%, soit près de 300 employés supplémentaires, et les effectifs du secteur des activités financières et d’assurances ont eux aussi connu en 2020 une légère hausse de 0,8%.

>> À LIRE AUSSI : 2020, année noire pour l’économie monégasque