Le procureur de la République de Paris requiert deux ans de prison avec sursis probatoire pour cruauté animale.

L’étudiant pourrait écoper de deux ans de prison avec mise à l’épreuve, c’est-à-dire qu’il restera en liberté pendant la durée de sa peine, mais devra respecter des obligations et des interdictions imposées par le tribunal.

Parmi ces dernières, il aura l’obligation de se faire soigner et l’interdiction définitive de détenir un animal. Le condamné devra également, à ses frais, payer la diffusion du jugement dans la presse et indemniser les parties civiles.

Retour sur les faits

C’était au début du mois dernier, dans le XVe arrondissement de Paris, qu’un chiot était retrouvé accroché à une grille par les forces de l’ordre. Pendant la nuit, un jeune Monégasque de 22 ans en études de commerce dans la capitale, l’a battu à mort.

Interpellé par la police française, il leur expliqua avoir battu le chien car ce dernier avait « mangé la batterie de sa cigarette électronique ». L’étudiant venait tout juste d’acheter l’animal sur Leboncoin.

Travel Club Monaco

Le Tribunal de Paris rendra son verdict le 21 septembre.