Brève

L’ancien Président de la Commission Supérieure des Comptes est décédé

james-charrier
Direction de la Communication / Charly Gallo

James Charrier s’est éteint le 9 janvier dernier.

Il avait été en poste pendant douze ans. De 2004 à 2016, James Charrier avait rempli ses fonctions de Président de la Commission Supérieure des Comptes pour la Principauté.

D’abord inspecteur des impôts, puis diplômé de la prestigieuse Ecole Nationale d’Administration (ENA), James Charrier intègre la Cour des Comptes de Paris et y officie pendant 40 ans, comme auditeur, conseiller référendaire, conseiller maître et président de chambre. Nommé, en parallèle, au Parquet général, il exerce également comme avocat général puis premier avocat général.

C’est en 1969 que James Charrier intègre la Commission Supérieure des Comptes de Monaco, au moment de sa création. Il en devient Vice-Président vingt ans plus tard, avant d’accéder à la Présidence en 2004. Cette Commission ayant pour but d’assurer le contrôle des comptes, ainsi que la gestion budgétaire et financière de la Principauté et des établissements publics, James Charrier a procédé à de nombreux contrôles financiers pendant ses années d’activité.

En tant que Président, il a également contribué à la création d’une Ordonnance Souveraine, parue le 2 juillet 2008, qui fixe aujourd’hui les compétences, les conditions de fonctionnement et la composition de la Commission.

James Charrier était Grand Officier de l’Ordre de Saint-Charles et Commandeur de l’Ordre de Grimaldi. En France, il avait été décoré comme Officier de la Légion d’Honneur et Commandeur de l’Ordre National du Mérite. Dans son communiqué, le Gouvernement Princier « salue, avec émotion, sa mémoire et présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. »