Brève

Allergies au pollen : Monaco s’équipe de capteurs

capteur-pollen-monaco
Direction de l'environnement

Le Gouvernement a installé trois capteurs pour mesurer le risque allergique quotidien en Principauté.

Qui dit « retour du printemps » dit « retour du pollen ». Et avec lui, son lot d’allergies et d’éternuements. Voilà pourquoi la Direction de l’Environnement a décidé d’agir, en déployant un réseau de surveillance des pollens, pour évaluer le risque allergique quotidien.

Trois capteurs ont été installés, l’un sur sur les toits des Jardins d’Apolline, l’autre sur le Quai Antoine 1er et le troisième sur le toit de l’Ecole Saint-Charles. Corrélés aux données météorologiques, ils sont chargés de mesurer les risques d’allergies du jour, du lendemain et du surlendemain, ainsi que les allergènes spécifiques. D’après les premières données, les concentrations de pollens de cyprès devraient atteindre un pic début mars.

Le risque allergique est représenté par un jeu de couleurs : blanc pour nul, vert pour faible, jaune pour moyen et rouge pour élevé. Les données sont disponibles quotidiennement sur le site du Gouvernement Princier, les réseaux sociaux et certains supports de diffusion, comme les abribus.

Que faire en cas d’allergie ?

Si vous souffrez d’allergie au pollen, le Gouvernement recommande les gestes suivants :

  • Aérez au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil
  • Evitez de faire sécher le linge à l’extérieur
  • Rincez vos cheveux le soir
  • Gardez les vitres des voitures fermées pour éviter que les pollens ne rentrent dans l’habitacle
  • Evitez les activités sportives à l’extérieur qui entrainent une surexposition
  • Consultez les informations qualité de l’air, la pollution atmosphérique pourrait exacerber les allergies aux pollens
  • Suivez vos traitements et consultez votre médecin en cas de symptômes