Depuis près de cinquante ans, l’Association Monégasque de l’Ordre Souverain Militaire de Malte soutient des projets humanitaires d’envergure, en Principauté et dans le monde entier.

« Un message international envers l’être humain. » Voilà, en substance, comment Jean Kerwat, Chevalier de l’Ordre de Malte depuis 2005, et Président depuis 2017, nous résume la mission de l’Association, qui, depuis sa création en 1974, soutient des actions humanitaires à travers le monde.

Comptant parmi ses membres illustres le Prince Albert II et Mgr Dominique-Marie David, l’Ordre de Malte de Monaco fonctionne en étroite collaboration avec l’Ordre de Malte International, l’une des plus anciennes et historiques associations humanitaires au monde, puisqu’elle a vu le jour en 1113 !

dejeuner-noel -mgr-david-president-hospitaliere
Jean Kerwat (à gauche) et Mgr Dominique-Marie David (au centre) – © Ordre de Malte de Monaco

Des actions humanitaires aux quatre coins de la planète

« Les activités de l’Association Monégasque de l’Ordre de Malte sont multiples, nous explique le Président. Depuis la signature de la convention avec le Centre Cardio-Thoracique de Monaco en 2011, on a opéré une vingtaine d’enfants provenant de pays défavorisés, principalement d’Afrique. Nous coopérons également avec d’autres institutions : nous avons financé une voiture électrique pour la Maison d’Amélie de Monaco Disease Power, un véhicule pour les secouristes de l’Ordre de Malte à Nice, qui ont participé activement lors du terrible attentat du 14 juillet… Nous soutenons l’aide aux migrants, en collaboration avec le Diocèse, et nous avons été présents aux côtés des maires de Breil et de Saint Martin Vésubie pour l’achat d’un pick-up et d’un quad pour aider à la reconstruction après la tempête Alex… Chaque année l’Association organise également la quête pour la Journée Mondiale des lépreux [le 30 janvier Ndlr]. »

Le Conseil de l’Association souhaite d’ailleurs s’investir encore plus dans cette cause : « cette année, nous avons décidé de collaborer pour une action en Mauritanie, pour aider des familles de lépreux à travailler dans le domaine du commerce, et leur permettre d’ouvrir leur propre magasin.» 

Et pour cause : si la lèpre infecte en moyenne trois millions de personnes dans le monde, la Mauritanie fait partie des pays les plus touchés par cette maladie, qui provoque de lourdes séquelles aussi bien physiques que sociales.

Bien entendu, la guerre en Ukraine fait également partie des actions menées en urgence par l’Ordre de Malte. En plus des dons versés aux services médicaux présents à la frontière et à l’intérieur du territoire ukrainien, l’association a remis un chèque à la ville de Beausoleil, pour l’aider à financer le nouveau centre d’accueil des réfugiés. De même, des colombes et des œufs en chocolat ont pu être distribués aux enfants qui y sont hébergés, à l’occasion des fêtes de Pâques.

LIRE AUSSI : Résidentes, réfugiées… Ces Ukrainiennes de Monaco racontent leur expérience

En parallèle, Jean Kerwat a bon espoir de multiplier les actions, qui ont été durement ralenties par la pandémie : « la période du covid a été terrible pour tout le monde. L’Ordre de Malte International a participé à l’aide dans chaque pays où les associations sont présentes, mais les activités ont été réduites. Je pense que d’ici la fin de l’année, on aura des nouveaux projets auxquels participer. »

L’Ordre de Malte aide les personnes de toute foi, de toute nationalité, de toute provenance

Soutenir sur le long terme

« Nous sommes une association de 33 membres seulement, poursuit Jean Kerwat. Alors, on collabore avec les autorités locales et les associations présentes sur le terrain. En revanche, je tiens à préciser que tous les dons que l’association reçoit sont affectés à 100% aux actions humanitaires. »

Des dons qui ne proviennent pas de campagnes, « mais de donateurs privés et de bienfaiteurs qui répondent présent chaque fois que nous en avons besoin. »

remise-distinction-mgr-david
© Ordre de Malte de Monaco

Et une fois les projets financés, pas question pour l’Ordre de Malte d’en rester là. En effet, Jean Kerwat s’investit pleinement aux côtés des Dames et Chevaliers de l’Association : « C’est un énorme privilège de faire partie de l’Ordre de Malte. C’est aussi une grosse responsabilité d’être Président de l’association. Nous essayons de faire de notre mieux pour qu’elle marche bien. La force de l’association, c’est de sentir qu’on fait partie d’une organisation mondiale, qui a 112 ambassades dans le monde. (…) Il y a deux aspects au sein de l’Ordre de Malte : l’aspect humanitaire classique et l’aspect de la foi catholique. Mais l’Ordre de Malte aide les personnes de toute foi, de toute nationalité, de toute provenance. C’est ce que je trouve enthousiasmant. »

Pour découvrir les actions passées et présentes de l’Ordre de Malte de Monaco, il suffit de se rendre sur le site internet de l’association.